Skip to Content

Selon le vieil adage, tout est bon dans le cochon. En effet, presque toutes les parties du porc peuvent être consommées, de la tête jusqu’aux pieds. Avec plus de 32 coupes différentes, le porc du Québec offre d’ailleurs des possibilités aussi diverses que savoureuses. Notre guide vous aidera à faire des choix plus éclairés quand viendra l’heure de le cuisiner.

Le porc : une protéine de qualité

Saviez-vous que le porc est la viande la plus consommée au monde? Et pour cause, puisque le porc est non seulement riche en protéines et en nutriments essentiels, il ne contient que peu de gras, en plus d’être absolument succulent. Au Québec, les éleveurs de porcs sont soumis à de stricts standards afin d’offrir une viande de qualité supérieure. Leur cheptel est nourri d’aliments naturels, composés essentiellement de céréales et de suppléments en vitamines et minéraux. Sachez que les hormones de croissance sont interdites dans la production porcine au Canada.

Une industrie verte

L’industrie porcine au Québec est également soucieuse de réduire son impact sur l’environnement. Son empreinte carbone génère 4,16 kg de C02, comparé à 4,65 kg de C02 aux États-Unis, tandis que sa consommation d’eau est deux fois moins élevée que la moyenne mondiale.

Des coupes pour tous les goûts!

Les coupes du porc sont souvent mises à l’honneur dans nos recettes favorites! Des pièces telles que la bavette, le jarret, le flanc et les côtes ont d’ailleurs la cote parmi de nombreux carnivores.
Grâce à sa texture moelleuse, l’échine est l’une des coupes les plus populaires chez les amateurs de porc. Sa réputation de coupe tendre et juteuse est largement méritée, puisqu’elle permet, entre autres, la confection de porc effiloché.
La couenne a aussi de multiples usages. Elle est idéale dans la préparation de gelées ou de bouillons, mais elle peut être tout aussi délicieuse tranchée en lamelles dans un cassoulet.

Des mariages de saveurs exquis

Le filet de porc se prête divinement bien aux unions sucrées-salées. On l’accompagne souvent d’une sauce à base de pommes caramélisées, mais on peut aussi sortir des sentiers battus en servant la viande avec une délicieuse sauce aux bleuets.
Le mariage entre le porc et le sirop d’érable reste toutefois l’un des classiques de la cuisine d’ici. Vous avez envie de faire preuve originalité? Optez pour une marinade à base de vinaigre balsamique et de romarin. Le côté onctueux du vinaigre balsamique fera exploser les saveurs, qui seront merveilleusement soulignées par des herbes fraîches.

Des classiques avec un petit plus!

Pour faire changement des tournedos de poulet, pourquoi ne pas les préparer avec du porc? Privilégiez le rôti de fesse pour confectionner cette recette, en raison de sa grande tendreté. Il suffit de le couper en tranches égales, d’enrouler d’une tranche de bacon et de ficeler le tout. Voyez notre recette de tournedos ici
Le porc peut également ajouter davantage de personnalité à vos recettes favorites. Il fera un malheur en mode effiloché sur une pizza hawaïenne ou dans un plat de nachos au fromage.
Le porc est tout aussi fabuleux en tacos. Poussez l’audace en les accompagnant d’une rafraîchissante salsa à la mangue!

Des astuces bbq

Côtelette: choisissez de préférence une coupe épaisse pour la cuisson au BBQ. Elle devrait idéalement mesurer de 3 à 4 centimètres.
Filet: pour obtenir une viande rosée, privilégiez une cuisson indirecte. Votre filet conservera ainsi toute sa tendreté.
Côtes levées: il est important les envelopper correctement de papier aluminium afin d’éviter le dessèchement. Vous pouvez ensuite les badigeonner une dizaine de minutes avant la fin de la cuisson.

Polyvalent, le porc du Québec est aussi délicieux rôti que grillé, mijoté ou en brochette. Vos instincts carnivores seront comblés!